a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / À la Une / Formation AFD : Devenir un designer indépendant compétitif

Formation AFD : Devenir un designer indépendant compétitif

À la Une | 0 commentaire
L’AFD a conçu une nouvelle formation essentielle pour les designers en activité qui souhaitent optimiser leur activité et gagner en compétitivité grâce aux possibilités qu’offrent les différents statuts sociaux et fiscaux, ceci quel que soit le statut (salarié souhaitant devenir indépendant, free-lance, profession libérale, entrepreneur…) et quelle que soit la discipline (espace, graphique, produit, textile, web…). Opérée par Pyramyd formation et dispensée à Paris en une journée, cette formation est éligible aux fonds de financements de la formation professionnelle continue. Tarifs préférentiels pour les membres AFD. Prochaines dates : le 6 avril ou le 18 septembre 2018.



Points clés

  • Optimiser ses revenus en connaissant toutes les possibilités qu’offrent les différents statuts sociaux et fiscaux.
  • Savoir établir son point mort financier et un prix de journée en fonction de son activité et de ses charges réelles.
  • Savoir changer de statut et combiner plusieurs statuts.
 

Objectifs

  • Comprendre comment organiser son activité de designer en connaissant les différents statuts

  • Obtenir un meilleur revenu et devenir plus compétitif

  • Savoir déclarer son activité, changer de statut et combiner plusieurs statuts.

 

Public concerné
  • Les designers indépendants en activité

  • Les designers à l’étroit dans leur statut d’artiste auteur

  • Les designers qui considèrent payer trop de cotisations sociales

  • Les designers salariés ubérisés ou sur le point de le devenir

  • Les designers salariés souhaitant devenir free-lance ou entrepreneurs

  • Disciplines : designer graphique, designer packaging, designer de signalétique, designer interactif, designer d’illustration, motion designer, designer graphique environnemental, designer photographique, designer numérique, designer web, designer de produit, designer d’objet, fashion designer, designer culinaire, designer textile, designer d’intérieur, retail designer, designer scénique, designer scénographique, light designer, designer paysager.

 

Prérequis
  • Être designer en activité.

 

Méthodes pédagogiques
  • Module présentiel

  • Quizz amont

  • Quizz aval

  • Alternance de théorie de gestion sociale et fiscale et de pratique individuelle ou en petits groupes grâce à de nombreux exercices pratiques (faire pour soi-même les meilleurs choix sociaux, calculer son point d’équilibre financier et son prix de journée, constituer ses dossiers). Possibilité de travailler sur les cas pratiques des apprenants.
     

Moyens techniques/suivi
Informations générales.

Intervenant
Christophe Lemaire, designer praticien de 30 ans d’expérience, conseil aux designers de plus de 5 ans d’expérience, membre du CA de l’AFD.

 

P R O G R A M M E
 

Comprendre comment organiser son activité de designer en connaissant les différents statuts

  • Reconnaître les différences entre designer free-lance et société de design. Associer que designer indépendant et entrepreneur font le même métier. Noter que l’exercice de la profession de designer permet d’accéder au régime de sécurité sociale des auteurs Agessa-MDA.
  • Test de connaissances.
  • Comprendre dans quelles conditions les cotisations sociales doivent être acquittées. Que représentent- elles pour le designer cotisant social ? Quelles sont les garanties fondamentales qu’elles couvrent ?
  • Associer les métiers du design à leur champ d’application social naturel. Les métiers du design sont admis au régime des artistes auteur ; les métiers et les activités connexes du designer ne le sont pas. Comment intégrer la valeur ajoutée dans le statut d’artiste auteur.
  • Situer socialement et fiscalement les différents statuts du designer indépendant. Artiste auteur, profession libérale, chef d’entreprise, salarié, gérant salarié, salarié en CAE ou en portage salarial. Comprendre quel est le meilleur choix social et fiscal du designer en fonction de son statut.
  • Identifier les différentes formes d’activité de designer en société. L’EURL, la SàRL, la SA, la SAS, la SASU et les formes coopératives SCOP et  SCIC. L’activité en association peut aider à promouvoir certaines branches du design.
  • Pratiquer le design avec plusieurs statuts. Combiner plusieurs statuts pour gérer l’ensemble des activités du designer.
  • Mise en situation – travail en binôme.
 

Obtenir un meilleur revenu et devenir plus compétitif

  • Évaluer les conséquences financières des choix de statuts sociaux. Quels sont les niveaux de prélèvement sociaux par statut ? Quel est le chiffre d’affaire à réaliser pour un revenu avant impôt de 2000€ par mois ? Quelles sont les garanties sociales par statut ? Quel sont le montant et la durée des indemnités par statut social ?
  • Analyser les conséquences fiscales des choix de statuts. Quel seuil pour collecter de la TVA (et la déduire) ? Quel régime est le plus adapté à l’activité du designer ? Que sont les dividendes et quel est leur régime social et fiscal ?
  • Expérimenter la confiance que le designer inspire aux clients. Le designer a-t-il conscience de la confiance qu’il inspire ? Des risques financiers qu’il prend ? Quelles solutions existent pour donner confiance aux clients, aux fournisseurs  et aux partenaires financiers ?
  • Calculer une tarification juste et rémunératrice. Découvrir les outils de tarification existants pour les designers. Comprendre que les clients disposent aussi d’outils de tarification. Analyser son point d’équilibre financier en fonction de ses charges. Calculer un prix de journée. Comparer le seuil de rentabilité et le seuil de confiance pour les clients, les fournisseurs ou les partenaires financiers.
  • Exercice de simulation.
 

Savoir déclarer son activité et changer de statut

  • Construire son plan individuel de protection sociale et RCPro. Prendre conscience des risques professionnels encourus par le designer. Quelles sont les offres assurantielles existantes ? Sont-elles déductibles ? Sous quelles conditions ? Que garantissent-elles ?
  • Organiser son activité, s’enregistrer comme professionnel auprès des organismes ou être capable de changer de statut social ou fiscal. Quelles sont les démarches à faire ? Où trouver les informations et les sites internet des organismes ? Quelles conditions réunir pour changer de statut ?
  • Préparer ses dossiers sociaux. Comment constituer son dossier d’artiste auteur ? Quand faire la demande d’affiliation ? Quelles pièces joindre au dossier ?
  • Étude de cas.
 

Comparer les bénéfices attendus avec son statut actuel de designer

  • Évaluer les gains financiers pour le designer. En fonction des exercices réalisés au cours de la formation, l’apprenant auto-évalue lui-même les bénéfices qu’il pourra tirer de cette formation en utilisant les données chiffrées qu’il aura pu apporter pour cette formation.
  • Distinguer les bonnes pratiques professionnelles. À partir des éléments tarifaires qu’il aura expérimentés, l’apprenant pourra reconnaître les bonnes et surtout les mauvaises pratiques tarifaires de ses concurrents, de ses clients ou des agences et avoir les arguments pour expliquer comment est calculé son tarif et à quoi il correspond.
  • Plan d’action.


 INSCRIPTION ICI SUR PYRAMYD FORMATION

 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font sept moins quatre ? (chiffres)