a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Actualité / Lettre de l’AFD au Président Macron pour une politique nationale de design

Lettre de l’AFD au Président Macron pour une politique nationale de design

Actualité | 0 commentaire
Depuis sa création en 2003, l’AFD adresse un courrier à chaque Président de la République nouvellement élu, ayant pour objet des propositions pour une politique de design en France. Ces courriers sont tous restés lettres mortes jusqu’à aujourd’hui. Pour la première fois en 15 ans, une réponse nous est adressée.

M. Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée nous assure « de toute l’attention qu’il a porté à notre démarche » — nous l’en remercions. Il ne manque pas, dit-il, « de relayer notre intervention auprès de Mme Françoise Nyssen, ministre de la Culture, qui nous tiendra directement informé de la suite qui pourra y être réservée. » Reconnaissant une marque d’intérêt à souligner, concise, certes, nous nous demandons cependant si ce réflexe très français de renvoyer systématiquement le design vers la Culture ne dénote pas une vision partielle de ses enjeux pour notre société. Nous ne manquerons pas d’insister sur les aspects contemporains du design en tant que levier d’innovation au service du numérique, de l’industrie, du commerce, de la santé, de l’environnement, des services publics, du vivre ensemble… et que, donc, le design concerne tous les ministères et au-delà : le rayonnement du génie de la France dans le monde.

 

Monsieur Emmanuel Macron
Président de la République
Palais de l’Élysée
55, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Paris, 28 juillet 2017


Monsieur le Secrétaire général de l’Élysée,

J’ai l’honneur de vous adresser cette lettre, souhaitant vous entretenir du sujet suivant :

Le design est aujourd’hui un fer de lance à privilégier dans notre monde globalisé. Par son processus créatif et sa vitalité, le design est un atout stratégique pour innover partout, du tangible au numérique, dans l’industrie, le développement durable, la culture, l’éducation, la santé, les services publics… Les meilleures pratiques de design d’espaces, de messages, de produits et de services propulsent l’esprit français en Europe et dans le monde. En France, l’utilisation du design pourrait prendre plus d’envergure dans tous les domaines — ceci pour le bénéfice de l’ensemble de notre société.

L’Alliance française des designers (AFD), créée en 2003, a su fédérer les designers français de toutes les disciplines pour les représenter auprès des pouvoirs publics. Elle est aujourd’hui l’organisme professionnel de designers le plus représentatif. Ses membres, des professionnels organisés en agences ou des entrepreneurs indépendants, ressentent la même ambition pour notre société. C’est pourquoi nous avons l’honneur d’attirer votre attention sur des sujets qui, nous semble-t-il, s’ils étaient inscrits à l’agenda du gouvernement, favoriseraient le développement positif de tous les citoyens.
  • La mise en place d’une politique française de design ambitieuse serait source d’innovations favorisant la croissance économique et sociale, avec un objectif durable, écologique et humaniste profitable à tous.
  • Le soutien public aux organismes de promotion du design, à la condition que les designers en activité représentent au moins 50 % des voix au sein de leur conseil d’administration, favoriserait une promotion au fait des réalités de ceux qui pratiquent le design.
  • Suivant la recommandation du parlement européen de 2006 sur le statut des professions créatives, la modernisation du régime de sécurité sociale des designers-auteurs indépendants, en majorité dans le tissu économique du design, favoriserait une équité sociale qui améliorerait les conditions d’exercice d’une profession aux revenus très fluctuants.
  • La rémunération obligatoire des idées et des esquisses du designer – son expertise – lors d’appels d’offres publics favoriserait l’émergence de réponses de qualité par une concurrence saine et loyale entre praticiens.
  • Le recrutement de designers en tant qu’experts auprès des tribunaux favoriserait une meilleure compréhension de ce que représente le travail intellectuel et artistique du designer, indispensable pour rendre des jugements équitables.

Notre organisme, qui a toujours choisi la voie de la coopération avec les pouvoirs publics, peut apporter sa contribution pour aider à mener à bien ces chantiers. Construire ensemble afin de contribuer à faire émerger l’excellence à la française et la promotion de l’humain grâce à son génie à imaginer, à créer et à renouveler en permanence, est l’ambition qui nous anime.

Au nom du conseil d’administration de notre organisme, je vous prie d’agréer, Monsieur le Secrétaire général de l’Élysée, l’expression de mon profond respect.

François Caspar, président de l’AFD
 

La réponse de la Présidence de la République

Télécharger la réponse de M. Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée
 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font sept moins sept ? (chiffres)