a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / À la Une / La Charte AFD des écodesigners : de la France à la Chine

La Charte AFD des écodesigners : de la France à la Chine

À la Une | 0 commentaire
Née en France d’une nécessité d’informer en faveur du développement durable lors du processus de conception du design et de former les designers aux compétences requises en écodesign, les valeurs de la Charte AFD des écodesigners ont traversé les continents pour trouver en Chine et à Taiwan, à Shanghai et à Taipei, un écho particulièrement favorable aux échanges.


La genèse : informer et former

Les normes de productions, de fabrication et de reproduction évoluent vers une meilleure prise en compte de l’écologie et de la préservation de l’environnement ; les designers sont prescripteurs de matériaux, de processus de fabrications et de reproductions ayant un impact sur l’environnement et la santé ; il est donc apparu indispensable de sensibiliser les designers et de les inciter à communiquer une démarche environnementale durable auprès de leurs clients, eux aussi sujets au respect de nouvelles normes.

En 2008, un groupe de réflexion autour de designers compétent en écodesign est constitué au sein du conseil d’administration de l’AFD : Béatrice Gisclard, designer d’espace (présidente AFD 2005-2006), Brigitte Guillet, designer textile (vice-présidente 2009-2010) et Arnault Garcia, designer multimédia (président AFD 2009-2010). Ce groupe multiplie les conférences sur l’écodesign en France, notamment à la Biennale du design de Saint-Étienne en 2008, au congrès international Face-to-Face à Ludwigsburg (Allemagne) en 2009, Association Orée 42 avec Écodesign et stratégies d’entreprises en 2011, la Pecha Kucha Night de Marseille en 2012, table ronde au salon C!Print en 2015… (Lire plus : recherchez avec le mot-clé “écodesign” dans le blog AFD.) En matière de formation, l’AFD noue un partenariat avec l’Observateur de l’écodesign en 2011.

L’Alliance des designers Allemands (AGD), partenaire historique de l’AFD, publie une charte des écodesigners en 2009, en allemand et en anglais, et la présente lors d’une réunion de travail AGD-AFD au congrès international Face-to-Face de 2010. L’intérêt de diffuser un outil comparable en France apparait évident. La Charte AFD des écodesigners voit le jour en septembre 2011, en cohérence avec l’article 8 et 9 de la Charte de l’Environnement inscrite dans la constitution française le 28 février 2005. Elle est traduite en allemand, en anglais, en chinois et en espagnol.

Cette charte permet à ses signataires de communiquer leur engagement en faveur du développement durable dans leur processus de conception, afin de minimiser l’impact environnemental et de viser au bien-être de l’humain, présent et à venir, autour du respect des dix principes suivants :
  1. Amélioration continue
  2. Approche systémique
  3. Agir ensemble
  4. Responsabilité sociale
  5. Ressources
  6. Eau, Air, Sols
  7. Energie
  8. Déchets
  9. Santé
  10. Biodiversité
Un cycle de conférences structuré sur cette charte est élaboré et se poursuit depuis. Une formation spécifique AFD est prévue pour début 2018 (inscrivez-vous à la lettre AFD pour être informé).

 

Le partage de valeurs communes : une ouverture vers l’Asie

En 2014, Arnault Garcia est invité à présenter la Charte AFD des écodesigners à la Design Week de Shanghai. Elle est récompensée du prix Golden Seat pour l’intérêt qu’elle suscite en faveur d’un développement professionnel d’avenir. Dans la foulée, la Shanghai Art & Design Academy (SADA) lui propose de créer un programme d’ateliers intégrant cette approche écologique dans l’enseignement et la pratique du design en Chine.

En 2015, les workshops d’écodesign commencent à la SADA de Shanghai. En prévision de la COP21, un workshop de design graphique d’affiches est réalisé en coopération avec l’École supérieure d’arts graphiques Penninghen (ESAG) à Paris. Il a pour thème La forêt et l’écodesign. Les travaux des étudiants Chinois et Français sont labilités COP21 par la ministre de l’écologie Ségolène Royale. Ces affiches sont exposées au pavillon de la France lors de la COP21, puis en 2016, présentées au pavillon français de la World Design Capital à Taipei (Taiwan) aux côtés des Étoiles de l’Observeur du design 2015 (APCI).

Fin 2016, un accord de partenariat est signé entre l’AFD et la Shanghai Art & Design Academy (SADA). En octobre 2017, le premier atelier Franco-Chinois pour l’innovation en écodesign sera inauguré à la SADA à Shanghai, pour lequel Arnault Garcia développe un programme en tant que professeur expert.

Les coopérations avec la Chine et Taiwan autour des valeurs de la Charte AFD des écodesigners et de l’expertise en écodesign ont permis à l’AFD de tisser des liens privilégiés entre ces pays et le nôtre, puis d’ouvrir des portes et de commencer à construire un réseau en Asie. Ainsi, le premier bureau de l’AFD à l’international — AFD-Asie-Pacifique — devrait ouvrir en octobre 2017 au Taiwan Design Center (TDC) dans le but de développer et de renforcer les échanges pour le bénéfice des professionnels du design Français, Chinois et Taiwanais. À suivre !
 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font deux plus quatre ? (chiffres)