a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Actualité / Hommage à Pierre Bernard, graphiste engagé

Hommage à Pierre Bernard, graphiste engagé

Actualité | 0 commentaire
Pierre Bernard nous a quittés le 23 novembre. Graphiste engagé, salué dans le monde entier, membre de l’Alliance graphique internationale, membre de l’AFD dès la première heure, il était un fervent défenseur d’un « graphisme d’utilité publique », au service de la culture et du social. Son engagement professionnel et politique, au sens de la vie de la cité et ses inventions visuelles généreuses ont été un exemple à suivre et une source d’inspiration pour plusieurs générations de designers.
Pierre Bernard était un homme de débats et attentif à diffuser les bonnes pratiques professionnelles. Nous avions ensemble relayé les grandes lignes de notre manifeste Dites NON aux idées gratuites via l’AGI France sous le titre Pour une culture visuelle en France. Les designers graphiques français et du monde entier lui sont reconnaissants de l’immense héritage de liberté, de créativité et d’implication qu’il leur lègue.

Nos amicales pensées vont à sa famille, notamment à son épouse Marsha Emanuel, donatrice à l’AFD, dont l’engagement sans relâche au Centre national des arts plastiques a aussi favorisé le graphisme de qualité en France.

Biographie

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Bernard_(graphiste)

Pierre Bernard est un graphiste né à Paris en 1942 et mort le 23 novembre 2015.

Diplômé de l'École nationale supérieure des arts décoratifs en 1964. Il reçoit une bourse pour étudier l'art de l'affiche avec Tomaszewski à l'Académie des Beaux-Arts de Varsovie. Il complète ses études à Paris en 1971, par un 3e cycle à l'Institut de l'Environnement.

En 1970, il fonde le groupe Grapus avec François Miehe et Gérard Paris-Clavel, rencontrés pendant le mouvement étudiant de mai 1968. Alex Jordan et Jean-Paul Bachollet rejoignent le groupe en 1976.

Grapus affirme son intention de « changer la vie », développant dans une même dynamique recherche graphique et engagement politique. À partir de 1978, Grapus expose son travail dans d'importantes expositions comme à Paris au Musée de l'affiche, à Amsterdam au Stedelijk Museum, à Aspen (Colorado) et à Montréal au musée d'Art Contemporain.

En 1990, le collectif Grapus décide de cesser ses activités et reçoit en France, le grand prix national de Arts graphiques.

Pierre Bernard fonde alors, avec Dirk Behage et Fokke Draaijer, l'« Atelier de Création graphique » (ACG) 2 et signe, entre autres, l'identité graphique du musée du Louvre et celle des parcs nationaux de France.

Jusqu'à la fin de sa vie, il dirige l'Atelier de Création graphique en répondant aux commandes dans les domaines de l'édition, de l'affiche, de la signalétique et des systèmes visuels d'identité, avec la conviction que le graphisme a une fonction culturelle d'utilité publique. Pierre Bernard était membre de l'« Alliance graphique Internationale » (AGI) depuis 1987 et enseignait le graphisme à l’École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris.
 

Quelques liens

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font six plus trois ? (chiffres)