a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Actualité / Kiubi : une nouvelle version de la plateforme CMS entièrement dédiée aux prestataires Web créatifs

Kiubi : une nouvelle version de la plateforme CMS entièrement dédiée aux prestataires Web créatifs

Actualité | 4 commentaires
Kiubi sait que je suis Webdesigner
Sur le Web comme ailleurs, le talent des designers s’exprime d’autant mieux qu’il exploite des outils performants. Partenaire de l’AFD depuis 2008, Troll d’idées, éditeur de logiciels à destination des Designers Web, vient de lancer la nouvelle version de sa plateforme SaaS Kiubi qui propulse notre site sans accroc depuis plus de 5 ans. Nous donnons la parole à l’éditeur alsacien, qui gagne à être connu par nos membres qui utilisent le Web comme support.

AFD : Qu’est-ce que Kiubi ?
Troll d’idées : Kiubi est bien plus plus qu’un CMS en mode SaaS, c’est une plateforme de création et de gestion de sites internet professionnels conçue pour les prestataires web et leurs clients.

Quel genre de site peut-on réaliser avec Kiubi ?
Quasiment tout type de site professionnel : site de présentation, catalogues, blogs, sites de vente en ligne… Kiubi propulse aussi bien du « petit site » que du gros dépassant le million de pages vues par mois ou le million d’euro de CA. Cette grande polyvalence permet aux agences d’utiliser Kiubi sur la majorité de leurs projets. Une autre force de Kiubi est également de pouvoir générer et gérer rapidement plusieurs centaines de sites pour des réseaux et franchises et d’en obtenir une supervision globale.

À qui destinez-vous Kiubi ?
La nouvelle version de Kiubi est totalement dédiée aux prestataires Web et plus particulièrement aux Designers Web et « front-end ». Ceux-ci disposent de toute latitude créative dans un environnement qui leur permet de s’affranchir de toute charge technique de type programmation, bases de données et infrastructure serveur. Véritable plateforme, Kiubi permet aux prestataires de superviser l’activité de la totalité de leurs sites internet via une interface centralisée ce qui leur fait gagner un temps précieux.

Comment vous positionnez-vous par rapport au donneur d’ordres ?
La plateforme Kiubi est un outil et notre métier d’éditeur consiste à veiller à son bon fonctionnement et à son amélioration constante. Nos clients sont les prestataires et ils sont totalement autonomes pour gérer leurs parcs de sites via notre plateforme. Nous ne faisons aucune prestation web, en revanche nous mettons en relation les porteurs de projets qui nous contactent avec nos clients prestataires.

Combien de prestataires Web utilisent votre plateforme ?
A ce jour environ 200 en France et en Belgique. Avec la mise en ligne de cette nouvelle version, nous lançons une grande campagne d’information à destination des Designers Web, ainsi qu’un programme de certification. Nous sélectionnons également les meilleurs prestataires selon nos propres critères qualitatifs afin de leur donner une forte visibilité et leur apporter des contrats.

Y’a-t-il des membres AFD parmi ces prestataires ?
Tout à fait, nous comptons notamment 3 membres AFD parmi les partenaires Experts que nous avons sélectionnés. C’est d’ailleurs l’un d’entre eux qui a réalisé nos sites. L’AFD est un vivier d’excellents prestataires et nous souhaitons leur faire découvrir Kiubi.

Pour quels genre de client les agences utilisent Kiubi ?
La cible principale de nos clients agences sont les associations, les TPE, PME et PMI, ce qui représente 95% du marché de la création de site en France, soit environ 3 millions d’unités. Toutefois nous comptons parmi nos utilisateurs la Mairie de Bordeaux, Ravensburger France et la Mut’Est. Que le site soit celui d’une grande structure ou d’un artisan, nous touchons d’ailleurs au final la même somme.

Qu’est-ce que Kiubi a de spécial par rapport aux logiciels Open-Source qui trustent l’essentiel du marché ?
Chaque logiciel Open-Source génère des charges d’installation et de maintenance de par les mises à jour correctives ou évolutives qui sont à déployer, tant sur le cœur du logiciel que sur ses plugins additionnels. Ces charges paraissent raisonnables lorsqu’on s’occupe d’un seul site, mais le métier des prestataires les amène au bout de quelques années à en gérer plusieurs dizaines ou centaines sur différents CMS. La charge technique induite devient colossale et très difficile à valoriser auprès des clients.

Kiubi est bâtie sur un cœur logiciel unique que nous faisons nous-même évoluer sur une infrastructure Cloud, ainsi nos clients prestataires n’ont plus aucun coût technique à supporter. Le seul coût est celui de l’abonnement et nous le baissons régulièrement, tout en améliorant de façon continue les performances de la plateforme. En résumé, sur Kiubi chaque site s’améliore avec le temps et le coût diminue, exactement l’inverse d’un site utilisant un CMS classique.

Qui sont vos concurrents ?
Notre seul concurrent c’est… l’habitude. Kiubi étant un outil de travail apportant de forts gains de productivité, il est nécessaire pour les prestataires d’investir 2 à 3 jours sur des cas concrets pour prendre la mesure de la puissance de l’outil. Beaucoup ne soupçonnent même pas la possibilité qu’un tel outil existe et restent accrochés à leur outil habituel, malgré ses défauts dans l’espoir qu’il sera meilleur à la prochaine mise à jour.

Combien coûte l’abonnement pour un site Kiubi ?
Nos offres démarrent à 12€ par site par mois pour nos partenaires Premium pour un site de présentation et 24€ pour un site e-commerce. Ce sont des tarifs similaires à ce que proposent des fournisseurs d’accès et hébergeurs, mais avec un niveau qualitatif et une capacité d’évolution et de design incomparable.

Comment un membre AFD peut découvrir Kiubi ?
Tout simplement en s’ouvrant un compte sur notre site internet : www.kiubi.com. Nous offrons 12 mois sur son premier site internet, dans la formule de son choix (sans engagement au-delà), à tout membre AFD ayant une activité de prestataire web, grâce au code "AFD-KIUBI"  — jusqu’au 30 septembre.



Lire plus : Kiubi et ses ressources | Les questions qui tuent (fiche d’aide à la vente)

Commentaires

1. Par Graphéine, le 07 juil 2013 à 12h11
Graphéine

Est-ce réellement nécessaire que l'AFD s'associe à des initiatives privées de ce type-là ? Je n'ai rien contre kiubi... mais je trouve que cela n'est pas vraiment le rôle de l'AFD d'en faire la promo ! Dans un autre registre, est-ce que les activités de l'association "MoneyDesign" qui édite "le calkulator" ou l'annuaire "designers-france.com" ne devraient-elles pas être l'apanage direct de l'AFD plutôt que d'être gérées de manière "floue" par une association parallèle ?Bref, en tant que designer, je vous apporte toute ma confiance.Mais ce type de "déviations" sont autant d'occasions qui diminuent mon niveau de confiance. :-)Mathias Rabiot

2. Par François Caspar AFD, le 09 juil 2013 à 14h24
François Caspar AFD

@Graphéine

Le conseil d'administration de l'AFD étudie toutes les propositions de partenariats qui lui sont soumises, délibère puis vote.

Nous avons une vision moderne d'un syndicat, équivalente aux autres en Europe, nous pensons que c'est une bonne chose que de proposer des partenariats aux bénéfices des membres, d'autant que personne n'est contraint à acheter, ça ne coûte rien aux membres qui ne souhaitent pas bénéficier des offres et que ceux qui souhaitent en bénéficier nous adressent des "Merci"... (que ce soit pour Kiubi ou pour recevoir des entrées gratuites au salon Maison & Objets, etc.)

Pour ce qui est de services additionnels que l'AFD ne peut financer par une cotisation à 70 €, je vous invite à lire :
- concernant le CK : D’où vient le guide de tarification du design CalKulator ?
- concernant l'annuaire : Designers France, l’annuaire de tous les designers en France

Concernant la gestion, tout est clair : nous en parlons lors des assemblées générales (vous êtes le bienvenu), les comptes sont transparents et effectués par un comptable agréé, les comptes rendus sont publiés sur le site régulièrement.

Si vous souhaitez participer plus activement à l'AFD et y apporter votre vision, nous vous invitons à vous présenter au conseil d'administration et à y apporter vos propositions et votre volontariat. Vous verrez de plus près qu'il n'y a pas de "déviation" à l'AFD et que tout est fait dans les règles.

3. Par Graphéine, le 23 juil 2013 à 20h00
Graphéine

Merci pour votre réponse détaillée.Je comprends que l'AFD ne puisse pas tout financer. Mais je reste dubitatif... si "Money Design" est une association... son modèle n'est donc pas la rentabilité. Si cette asso subsiste, c'est qu'elle ne perd pas d'argent. Dès lors pourquoi les services qu'elle prodigue ne sont pas l'apanage de l'AFD ? Quitte à rester payant pour les non-membres... Cela aurait l'avantage de renforcer l'image et la visibilité de l'AFD plutôt que celle de Money Design...Mais, effectivement, au lieu de râler, je pourrais participer au conseil d'administration... qui sait, un jour j'aurais un peu plus de temps pour le faire.En tous cas, je vous remercie pour avoir pris le temps de me répondre. Et si je critique l'AFD, c'est aussi parce que j'apprécie ses actions, qui aime bien critique bien !

4. Par François Caspar AFD, le 26 juil 2013 à 12h35
François Caspar AFD

@mathias rabiot

Oui, Moneydesign.org est basée sur une économie viable qui profite à l'AFD, ainsi qu'à tous les designers, membres AFD et non membres, parce qu'elle avance des fonds et réinvestit dans des projets AFD, ou complémentaires qui ne sont pas des prérogatives d'un syndicat.

Savez-vous que 80 % des designers qui souscrivent aux services de Moneydesign.org ne sont pas membres AFD ?

Ce sont donc les non membres qui financent la majeure partie de projets AFD, et contrairement à ce que l'on peut penser, la visibilité de Moneydesign apporte de la visibilité à l'AFD, car de nombreux souscripteurs Moneydesign deviennent par la suite membre de l'AFD.

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font deux plus sept ? (chiffres)