a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Actions AFD / Entretiens AFD avec les pouvoirs publics – I

Entretiens AFD avec les pouvoirs publics – I

Actions AFD | 0 commentaire
Suite à notre lettre adressée au Premier ministre et aux ministres concernés par l’avenir des professions du design, l’AFD a été reçue au Cabinet du Premier ministre par M. Denis Berthomier, conseiller pour la Culture, et au cabinet du ministère du Redressement productif par M. Tahar Melliti, conseiller de M. Arnaud Montebourg. Nous nous sommes entretenus des thématiques suivantes pour construire une politique de design française. D’autres rendez-vous avec les autres ministères sont en cours.

Le design est secteur d’avenir
Promouvoir et défendre ce secteur porteur : 80 000 à 130 000 praticiens.

Protéger un titre designer. Tout comme les architectes, les avocats et les médecins, il faut une formation longue pour faire un designer. Or, tout le monde peut s’installer designer du jour au lendemain sans diplôme.
http://www.alliance-francaise-des-designers.org/pour-un-titre-de-designer.html

Signer la Charte AFD des marchés publics de design http://www.alliance-francaise-des-designers.org/chartes.html

Valoriser les démarches écodesign et le design en recherche et développement
— Encourager fiscalement les entreprises sur les résultats obtenus (pas sur les souhaits).
— Crédit d’impôt recherche design / innovation crédit d’impôts recherches lié au designer possédant le code NAF 74.10.
— Axer la problématique sur : l’énergie, le recyclage, la RSE, les circuits courts pour commencer.

Une justice qui fasse appliquer le droit d’auteur et protège contre les contrefaçons étrangères
Affaire Thomas de Lussac > http://www.alliance-francaise-des-designers.org/blog/2012/09/04/un-cas-de-contrefacon-met-en-peril-toute-la-profession-de-designer.html

Combattre le crowdsourcing
Adresser à toutes les entreprises de France un communiqué qui refasse le point sur les règles légales qui doivent être respectées dans le cadre d’un contrat entre designer/entreprise et l’intérêt des entreprises de respecter les règles (obtenir des produits innovants, rendre difficile la contrefaçon, etc).

Un soutien à l’international
Un soutien logistique et financier pour que des designers français exposent dans les grands salons internationaux les produits qu’ils ont créés et en recherche d’exploitation. En ce qui concerne le textile les grands salons se situent aujourd’hui en Asie par exemple. Au dernier Maison & Objet il y avait un espace designers anglais, coréen et japonais financé par leurs ministères respectifs.


2. Le Design est un avantage concurrentiel réactif
Aider les PME à créer de la richesse
La France a une image forte. Cette image mérite d’être exploitée et de devenir une source de création de richesse pour la communauté. Pour cela il ne faut pas que les créations françaises échappent au patrimoine commun. Notre Industrie manufacturière est une utilisatrice historique du design. Mais un trop grand nombre ne l’utilise pas.
Les conseils en développement qu’elles rencontrent leur parlent plus de technologies, de laboratoires… que d’innovation d’usage, de service, de commerce, de produits… Cette industrie possède des savoir-faire et n’a pas le réflexe Design. Pourtant c’est l’innovation la plus rapide à mettre en œuvre et la moins onéreuse. C’est aussi une approche nouvelle d’innover par le design puis d’utiliser les innovations technologiques disponibles et cohérentes avec le concept développé.
— Le crédit impôt recherche doit s’appliquer au Design pour les PME qui produise en France.
— Encourager le tandem "Designed & Made in France" plutôt que le seul "Designed in France" (Lire plus.)

Défendre notre patrimoine
Les produits design font régulièrement objet de copie. Ces copies ne sont jamais françaises. Il faut se donner les moyens d’encore mieux se défendre et de défendre les PME qui font appel au design et n’ont pas le service juridique des grands groupes.
— Encourager les juges à faire appel systématiquement aux experts
— Nommer de réels experts auprès des tribunaux, qui connaissent et pratiquent le design

Communiquons sur nos créations
Les grandes nations ont un prix du design qui donne une grande visibilité à leurs productions : Good Design Award (METI) au Japon ou Red Dot en Allemagne. En France nous avons deux labels ayant chacun une visibilité faible auprès des Français et de l’étranger

Soutenir l'APCI comme Centre national de design
— Création d’un lieu national
— Mise en place d’un directoire avec des praticiens du design majoritaires pour tous les organismes de promotions et de recherche sur le design.
— Développement du prix l’Observeur du design pour plus de rayonnement : mise en place d’un vrai prix de design populaire et faisant référence internationalement.
 

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Comment écrit-on "jeu" au pluriel ?