a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Actions AFD / Les gagnants du Prix AFD « qualité du contrat » à l’Observeur du design 12

Les gagnants du Prix AFD « qualité du contrat » à l’Observeur du design 12

Actions AFD | 1 commentaire
Les 36 Étoiles de l'Observeur 12 ont été dévoilées le 8 novembre à l’occasion de l’inauguration de l’exposition de l’observeur du design 12, à la cité des sciences et de l’industrie. 8 catégories de prix étaient décernés, notamment par le ministère de l’Industrie, l’INPI… L'AFD a remis son prix pour la « qualité du contrat » au designer Sovann Kim et les sociétés MARS et Transdev-Reims pour les abris de stations du tramway de Reims. © Photo Sovann Kim
Monsieur Christian Messelyn, président de Mars était présent à la remise du prix. Monsieur Sovann Kim, en partenariat avec les 2 entités, précise que la société Mars a acquis les droits d'auteur et Transdev-Reims lui a confié parallèlement une mission d'études de finalisation du design.

Nous entendons par « qualité du contrat » l'esprit général de la relation client-designer (nous n'avons pas accès aux contrats eux-mêmes). Nos critères principaux pour attribuer ce prix :
— les designers sont choisis par le client sans demande préalable d'un projet non rémunéré;
— le droit moral des designers est respecté par la citation de leurs noms et par l'établissement d'une cession de droits d'exploitation qui fixe des limites conforment à un usage réel de l'œuvre de design;
— le droit patrimonial est respecté par un calcul d'une redevance ou de droits forfaitaires équilibré pour les deux parties.

Sur 188 candidatures aux Étoiles, 56 ont répondu à notre questionnaire, dont seulement deux pouvaient prétendre à ce prix. La règle étant que nous devions élire un candidat issu de la première sélection du jury des Étoiles. C'est évidemment très peu. Nous sommes loin d'une compréhension de l'intérêt d'établir des contrats équilibrés (lire à ce propos notre Hommage à Steve Jobs). Business is business et il conviendrait certainement que les designers soient plus opiniâtres à défendre leurs intérêts. Certes le pouvoir économique est rarement de leur côté, mais faut-il encore qu'ils maîtrisent leurs droits (lire à ce propos notre Hommage à Roger Tallon).

L'industrie est un secteur économique de poids, très représenté hier soir. Le secteur public l'est aussi. La commande publique de design se développe, c'est un secteur où le designer doit intervenir pour jouer un rôle social et environnemental responsable. Nous sommes heureux d'attribuer notre prix pour un projet porté par une collectivité, qui concorde avec l'esprit de notre Charte AFD des marchés publics de design, dont le lancement fût fait lors de cette édition de l'Observeur.

L'AFD est là pour accompagner dans une démarche « gagnant gagnant » les designers et leurs clients qui le souhaitent.

Commentaires

1. Par Emmanuel, le 12 nov 2011 à 14h39
Emmanuel

Belle initiative et merci de l'avoir prise !
Le (faible) nombre de réponses ne m'étonne qu'à moitié. Il est révélateur d'une pratique très peu ancrée dans la culture "design industriel" que ce soit de la part des clients mais surtout des designers qui ignorent la nécessité d'établir un contrat de cession de droit dans l'intérêt des 2 parties.
....mais ça progresse en espérant un minimum de 50% de réponses pour l'année prochaine.

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font sept plus trois ? (chiffres)