a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Actions AFD / NAF du design : la classification que préconise l’AFD

NAF du design : la classification que préconise l’AFD

Actions AFD | 3 commentaires
— Conformément à la distinction internationale tripartite proposée par les professionnels du design depuis plus de 50 ans « design de produits, de messages et d’espaces » ;
— conformément aux recommandations de Eurostat, suivies par les nations européennes leaders en design, telles que l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la Finlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas et la Suède ;
— conformément aux nations francophones que sont la Belgique, le Luxembourg et la Suisse ;
— l’Alliance française des designers préconise la classification des activités du design dans la NAF de la façon ci-après.

Les autres nomenclatures francophones en Europe

La nomenclature de la Belgique (Design, page 367)
La nomenclature du Luxembourg (Design, page 279)
La nomenclature de la Suisse  (sélection design)


Quelques modifications dans notre terminologie
Notre nomenclature compile celle du Luxembourg et celle de la Suisse, avec, dans un souci de clarté, quelques différences :
— les titres des groupes ont été écrit dans un ordre de logique d'ensemble
— dans design de messages, remplacement de “communication” par “messages”, ajout de “multimédia”
— dans design d'espaces, suppression du terme “architectes d'intérieur” et ajout de “scénographie…”


Étape 1 : être en conformité avec les repères européens — La classification que l’AFD préconise aujourd’hui
La classification ci-dessous repose sur les bases discutées entre 2005 et 2008 à la Commission européenne.
 
74 Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques
Cette division comprend la prestation de services spécialisés, scientifiques et techniques (à l’exclusion des activités juridiques et comptables, des activités d’architecture et d’ingénierie; des activités de contrôle et analyses techniques, des activités de gestion et conseil de gestion, de la recherche-développement et des activités publicitaires).
74.1 Activités spécialisées de design
74.10 Activités spécialisées de design



74.10.01 DESIGN INDUSTRIEL ET DE PRODUITS
­Ce genre comprend :

— la création et l’élaboration d’avant-projets et de spécifications qui optimisent la fonction, la valeur et l’apparence des produits, y compris le choix des matériaux, de la structure, des mécanismes, de la forme, de la couleur et du fini de surface du produit, compte tenu des facteurs humains, de la sécurité, de l’attrait commercial et de la facilité de production, de distribution, d’utilisation et d’entretien
— les activités consistant à déterminer le matériel, la construction, les mécanismes, la forme, les finitions du produit (couleur, surface) en tenant compte pour la production, la distribution, l’utilisation et l’entretien des besoins spécifiques des utilisateurs, de critères écologiques, de sécurité et d’efficacité, ainsi que des réalités du marché
— la création de modèles des produits suivants : véhicules, bateaux, machines-outils, équipements médicaux et de laboratoires, textiles, lampes, articles de mode, chaussures, sacs à main, bijoux, montres, lunettes, meubles, couverts, gobeleterie, équipements de cuisines et de salles de bain, machines à café, articles de jardinage et de camping, vélos, skis et surfs de neige, ordinateurs portables, téléphones mobiles et autres produits industriels, personnels ou ménagers
— la création de modèles pour les articles textiles, les articles d’habillement, les chaussures, les bijoux, les meubles, les objets de décoration intérieure et autres articles de mode ainsi que pour les autres biens personnels ou domestiques
Ce genre ne comprend pas :
— les activités d’ingénierie, c’est-à-dire l’application des lois physiques et principes d’ingénierie dans la conception de machines, matériaux, instruments, structures, processus et systèmes


74.10.02 DESIGN DE MESSAGES VISUELS ET DESIGN GRAPHIQUE
Ce genre comprend :

— les activités liées à la création et au développement de produits de communication visuelle visant à transmettre des messages ou concepts spécifiques, à clarifier des informations complexes ou l’identité visuelle d’un projet
— les activités de concepteurs graphiques
— les activités de design dans les domaines suivants : publicités, rapports annuels, livres, magazines et journaux, illustrations, fourres de CD & DVD, identité d’entreprise, logos et marques commerciales, emballages, timbres postaux, posters, polices de caractères, design graphique de sites Internet, design d’interaction, multimédia, le web design
Ce genre ne comprend pas :
— la conception et la programmation de pages web
— les activités des agences de publicité

 
74-10-03 DESIGN D’ESPACES ET D’INTÉRIEURS
Ce genre comprend :

— les activités de planification, de design et d’administration de projets d’aménagement d’espaces intérieurs tenant compte des besoins des clients au plan physique et esthétique, des codes de construction, des critères écologiques, des règlements sanitaires et de sécurité, de la circulation des personnes et de l’utilisation de l’espace, des spécificités mécaniques et électriques, ainsi que des équipements et aménagements intérieurs
— les activités des designers d’intérieur concevant l’aménagement des hôtels, établissements de santé, institutions, commerces, entreprises, lieux d’habitation
— les activités des décorateurs d’intérieur s’occupant de l’aspect esthétique de l’aménagement des espaces intérieurs
— la conception de scénographies intérieures ou extérieures pour les théâtres, la télévision, les musées, les événements, la conception de stands d’exposition
Ce genre ne comprend pas :
— les points de vente au détail ou en gros proposant aussi des services de design et de décoration d’intérieur
— le rembourrage, la remise à neuf, la réparation et la restauration de meubles et d’équipements du foyer, y compris de meubles de bureau
— la pose de papiers peints, de tapisseries et d’autres revêtements muraux souples
— la conception de bâtiments et l’établissement de plans
— les points de vente au détail ou en gros proposant aussi des services de design et de décoration d’intérieur
— le rembourrage, la remise à neuf, la réparation et la restauration de meubles et d’équipements du foyer, y compris de meubles de bureau
— la pose de papiers peints, de tapisseries et d’autres revêtements muraux souples
— la conception architecturale

 
Étape 2 : intégrer de nouvelles disciplines du design — La classification future
La classification que nous préconisons ci-dessus doit évoluer pour expliciter des nouvelles activités du design, tels que le design de services, le design management et le design thinking notamment. L’AFD souhaite poursuivre le débat avec ses partenaires, tels que l'association Designers Interactifs, notamment pour l'implémentation des définitions des activités suivantes :
 
Design interactif, design d'interaction, design numérique
— les activités liées à la création et au développement de concepts et de spécifications visant à formaliser le dialogue (les interactions) entre un service ou un produit et ses usagers, à travers des moyens numériques ou analogiques, en tenant compte des besoins et des attentes des utilisateurs ;
— les activités liées au design de l'interface graphique, gestuelle ou sonore d'un site web, d'un intranet, d'une lettre d'information électronique, d'une application  ou d'un site mobile, d'un logiciel, d'un système opératif, d'une application de bureau, d'une application riche, d'interfaces homme-machine, d'appareils numériques
— la définition des caractéristiques fonctionnelles du produit ou du service, des scénarios d'usages, de l'architecture de l'information (modélisation et structure, système de navigation, système de recherche) et du comportement d'un dispositif interactif ;
— les activités liées à l'optimisation de l'usage des interfaces, à travers la conception centrée sur l’utilisateur.


À suivre… !

Commentaires

1. Par Thibaut, le 04 juil 2011 à 12h58
Thibaut

Merci pour ces actions.

Bon sang... Ne me dites pas qu'ils n'ont même pas encore envisagé la classification des activités de design interactif ?!?

Pourquoi suppression de "Architecture d'intérieur" ??? Ce terme est largement employé pour décrire les activités d'aménagement d'espace à la fois chez ceux qui ont une formation d'architecte et de designer. On va retomber sur les vieilles querelles entre designers et architectes sur ce secteur à cheval sur les deux filières de formation.

2. Par François Caspar AFD, le 05 juil 2011 à 09h28
François Caspar AFD

@Thibaut

"Design interactif" — Il faut penser que ces nomenclatures datent maintenant de 10 ans… Entre le début de leur mise à jour et leur implémentation, la bureaucratie freine leur évolution rapide. Le design interactif y trouvera sa place avec beaucoup de patience…

"Architecture" — C’est dans un souci de clarté juridique et donc de responsabilité supportée ou non par les designers. Le terme "architecte" renvoi à une définition précise, un titre protégé et une forme juridique qui autorise la construction "ancrée dans le sol", donc la maîtrise d'œuvre. Ce qui n'est pas le statut du designer, qui n'est pas habilité construire, qui produit de la prestation intellectuelle et artistique, de matière grise, de la réflexion pure et la création d’œuvres de design destinées à être reproduites ou présentées à un public.

Cela ne veut pas dire que le designer ne peut pas concevoir des espaces intérieurs ou extérieurs, cela signifie que s'il souhaite aller au-delà de la conception et du dessin et ainsi étendre son activité à la construction, ou ne serait-ce qu'au suivi de chantier (ce qui engage sa responsabilité), il doit s'associer à un architecte ou avoir aussi un diplôme d'architecte pour être habilité à construire.

"Architecture", "scénographie", "espaces"… Ces termes renferment des pièges juridiques en matière d'assurances (la jurisprudence n'est pas en faveur des designers) qu'il faut maîtriser et en donner lecture claire aux designers et à leurs commanditaires.

En clair, juridiquement, un architecte, par son diplôme, possède un plus large spectre d'activités possibles qu'un designers. Ce qui ne signifie pas dans les faits qu'il a systématiquement la compétence d'un designer…

3. Par Marc, le 05 juil 2011 à 13h43
Marc

Parfaitement d'accord avec la proposition et les remarques de Thibaut :

Le fond est bon mais la forme du texte mérite d'être peaufinée pour s'adapter au langage juridique.

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
De quelle ville vient l'andouillette de Troyes ?