a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Publications / Futura, une gloire typographique

Futura, une gloire typographique

Publications | 0 commentaire
Auteurs : Alexandre Dumas de Rauly et Michel Wlassikoff
Créé par l’artiste et typographe allemand Paul Renner, le Futura bénéficie dès sa publication, en 1927, d’un succès commercial sans précédent. Il demeure de nos jours un des caractères les plus utilisés. Sa construction rigoureuse et son dessin fonctionnel consacrent les principes du modernisme dans le champ de la typographie.
Jan Tschichold, Kurt Schwitters, Piet Zwart l’emploient largement durant les années 1930. Diffusé sous l’appellation «Europe» en France par la fonderie Deberny et Peignot, il inspire Cassandre dans sa recherche d’une nouvelle écriture.

Le boom économique de l’après-guerre et l’avènement du style typographique international le placent en tant que paradigme des linéales géométriques qui vont dominer le graphisme durant les Trente glorieuses. En Europe, Volkswagen ou Ikéa en font un usage marquant, et Max Hüber l’installe sur les façades des magasins La Rinascente. C’est cependant aux États-Unis, où le modernisme a trouvé refuge à la fin des années 1930, que sa réussite est la plus notable, grâce à Ladislav Sutnar, Bradbury Thompson ou Paul Rand. Son adoption par la Nasa pour le programme Apollo l'inscrit comme le type de l'aventure spatiale. Cette étonnante évolution n’échappe pas à Stanley Kubrick dans sa vision de l’Odyssée de l'espace, et il s’amourachera de l’alphabet pour l’installer dans plusieurs génériques et éléments de communication de ses films. Face à sa réussite planétaire, Barbara Kruger le fait entrer dans le registre de la contestation et du détournement dans les années 1980 ; tandis que l’extension du domaine de son utilisation se révèle, par exemple, sur les écrans de Canal+. Le Futura a connu un regain d’intérêt ces dernières années, notamment dans les identités graphiques de la Seattle Public Library (Bruce Mau), de la Barbican Gallery à Londres (Cartlidge Levene et le Studio Myerscough), ou encore du musée du Jeu de Paume (Change is Good). Il constitue une référence majeure pour les dessinateurs de caractères et les graphistes. Les plus fameux, de Herb Lubalin à Norm, en passant par Adrian Frutiger, Erik Spiekermann ou Christian Schwarz, se sont confrontés à ses formes pour des alphabets originaux (Avant-garde, Avenir) ou des interprétations (Volkswagen, Oméga).

Une édition retraçant son histoire et ses utilisations les plus intéressantes constitue un travail inédit. Il s’agit d’une véritable rétrospective historique plongeant dans l’univers de la lettre et dévoilant les enjeux politiques et culturels qu’elle revêt. La documentation est fondée sur des documents rares, pour certains inédits, notamment l’étonnant matériel de promotion des fonderies Bauer et Deberny & Peignot. Elle consiste également dans des témoignages des « grandes utilisations » ainsi que dans différents dessins de caractères inspirés du Futura. Cette recherche est menée par Michel Wlassikoff et Alexandre Dumas de Rauly. Étienne Robial, éminent utilisateur du Futura, en est le préfacier.


LES AUTEURS
Alexandre Dumas de Rauly est graphiste, titulaire d’un DNAT option design graphique et multimédia (ESAC-Pau, 2007) et d’un DNSEP en communication (ESA Cambrai, 2009), obtenus avec les félicitations du jury, notamment pour ses recherches sur le Futura et le dessin du caractère modulaire OuTyPo qui s’en inspire.

Michel Wlassikoff, historien, diplômé de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), a dirigé Signes, revue consacrée au graphisme. Il est l’auteur d’ouvrages historiques dans ce domaine, notamment Histoire du graphisme en France, Musée des arts décoratifs, 2005, réédition en 2008. Il enseigne l’histoire du graphisme et de la typographie au sein de plusieurs écoles supérieures d’art.

Préfacier de cet ouvrage, Étienne Robial est co-fondateur, en 1972, de Futuropolis, maison d’édition de livres d’images et de bande dessinée qu’il dirige jusqu’en 1994. En 1982, il co-fonde on/off, société de production spécialisée dans la conception d’identité de chaîne et d’habillage d’antenne, il réalise les habillages de Canal+ (dont il sera le directeur artistique de 1984 à 2009), la Sept (1986), M6 (1987), Show TV (1991), RTL puis RTL9 (1994-1995). Il est en outre professeur d’art graphique à l’ESAG Penninghen.


www.editions-norma.comISBN : 978-2-9155-4239-4. Format : 21 x 27,5 cm, 192 pages, 400 illustrations couleur et noir & blanc. Broché. Prix de vente : 45 €

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Recopiez le mot "dire"