a | A
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Actions AFD / Classification internationale en français : DÉJÀ vous n'existez plus

Classification internationale en français : DÉJÀ vous n'existez plus

Actions AFD | 3 commentaires
Suite à notre article du 27 septembre Designers et designeuses, en France, bientôt vous n’existerez plus ! et notre pétition, plusieurs personnes ont interrogé l’Insee sur l'éventuelle évolution de la dénomination design et designer dans la classification des métiers et des activités en France. L’expert de la Division Nomenclatures Économiques répondrait que : « La nomenclature d'activités française, NAF rév. 2, est la déclinaison française de la nomenclature européenne (NACE rév. 2) dans laquelle elle est emboîtée. La sous-classe NAF rév. 2 74.10Z est strictement identique à la classe NACE rév. 2 74.10 et ces 2 postes ont le même intitulé Activités spécialisées de design. D'autre part, il n'a pas été question de modifier l'intitulé de cette classe NACE, par conséquent l'intitulé de la sous-classe non plus. »

Des commentaires nous sont donc adressés mettant en cause le bien-fondé de la démarche de l’AFD. Nous apportons ci-dessous des explications à partir des classifications internationales CITP et CITI traduites par l’Insee et d’autres documents publics.

Deux classifications internationales de référence
Nous distinguons celle des métiers, nommée Classification internationale type des professions-CITP, provenant de l’Organisation internationale du travail (OIT), et celle des activités économiques, nommée Classification internationale type, par industrie, de toutes les branches d’activité économique-CITI, provenant de l’Organisation des nations unies (ONU).
— La dernière CITP date de 2008, c’est la CITP-08 Rev.2, téléchargeable ici en français et en anglais (ISCO) sur le site de l’OIT
— La dernière CITI date de 2009, c’est la CITI Rev.4 téléchargeable ici en français et en anglais (ISIC) sur le site de l’ONU


Design et designer traduits par conception et concepteur
À l’ONU, le français est une langue officielle parmi l'anglais, l'arabe, l'espagnol, le chinois et le russe. Nous comparons ces documents traduits de l’anglais en français par l’Insee.

Nous notons sur la CITP-08, page 15, le sous-groupe 216 “Architectes, urbanistes, géomètres et concepteurs” et les groupes de base 2163 “Concepteurs modélistes de produits et de vêtements” et 2166 “Concepteurs graphiques, multimédia – graphistes”. La terminologie design et designer, présente dans le document en anglais (page 15), est traduite par concepteur dans le document en français. Un seul mot designer est présent page 22 du document français, sous-groupe 343 “Professions intermédiaires de la culture, de la création artistique et des activités culinaires”, groupe de base 3432 “Décorateurs et designers d’intérieurs”.

Nous notons sur la CITI, page 66, Section M, Activités professionnelles, scientifiques et techniques, Division 74, groupe 741, classe 7410, il est écrit “Activités de conception de modèles”. La terminologie design et designer n’est pas présente dans le document en français alors qu’elle l’est dans le document en anglais (page 57).

Nous notons que le terme concepteur est aussi utilisé pour traduire developer (page 18 de la CITP et page 17 de l’ISCO en anglais) dans le sous-grand groupe 25 “Spécialistes des technologies de l'information et des communications”, sous-groupe 251 “Concepteurs et analystes de logiciels et de multimédia”, groupe de base 2513 “Concepteurs de sites Internet et de multimédia”. Ceci crée une confusion totale avec les disciplines du design web. C’est d’autant plus problématique que les “designers” et “développeurs” collaborent dans l’exercice de leurs métiers.

Sur le site EUR-Lex, lexique public du droit de l'Union européenne, cette page compare l’anglais (ISCO) et le français (CITP), entre autre.

Nous retrouvons les traductions confuses et inacceptables concernant les professions du design :

— le groupe 2163 intitulé “Concepteurs modéliste de produits et de vêtements” devrait être 2163 “Designers de produits et de vêtements” ;
— le groupe 2166 intitulé “Concepteurs graphique, multimedia - graphiste” devrait être : 2166 “Designers graphique, multimedia - graphiste”.


L’emboîtement des classifications W > EU > FR
La classification française reprend l’européenne, qui reprend l’internationale (nous notons la ressemble des codes 74.10 et 7410). En témoignent de nombreux écrits provenant de leurs services, l’Insee connaît bien l’importance du choix des mots et explique ce principe d’emboîtement des classifications et leurs influences mutuelles dans ses documents :
— le Courrier des Statistiques n° 125, décembre 2008 (lire notamment page 7, “Encadré 3 : nommer… ou le poids des mots”) ;
— document PowerPoint La révision des nomenclatures régionales, Illustration française diapos 2 et 4.


Le poids des mots
Comment l’Insee, ayant déjà traduit design par conception dans la classification internationale, et nous expliquant ses retombées lors des mises à jours, peut affirmer que la terminologie francisée n’est pas destinée à arriver en Europe puis en France ?
Certes, le règlement européen recommande l’adoption de sa terminologie, il n’oblige pas les pays comme la Belgique, le Luxembourg ou la Suisse à l’utiliser. C’est ce qui explique que “design” et “designers” sont conservés dans ces pays francophones.

Comme le dit l’Insee dans sa réponse, sa classification est « strictement identique à la classe NACE ». Lors d’une prochaine révision, l’Insee envisagerait donc de ne pas adopter sa propre terminologie francisée ?



Lire notre article du 27 septembre Designers et designeuses, en France, bientôt vous n’existerez plus ! et signer la pétition


Commentaires

1. Par Sylvie, le 16 oct 2010 à 15h12
Sylvie

À noter aussi le chapitre 2163 et 2166 :
"2163 Product and garment designers = 2163 Concepteurs modélistes de produits et de vêtements." ??? Là, le terme modéliste est trompeur : en vêtement, le terme désigne celui qui "modèle" le vêtement sur mannequin et en réalise le patronage. Dans la plupart des cas c'est un technicien, pas un "concepteur".

2. Par Arnault Garcia, le 16 oct 2010 à 15h13
Arnault Garcia

Effectivement pour ce qui est du domaine dont je fais partie on voit apparaître :
"2519. Concepteurs et analystes de logiciels, et concepteurs de multimédia" non classés ailleurs, c'est un peu étrange comme classification, là aussi risque de confusion.

Le terme « designer » ne serait associé qu'à la décoration dans la terminologie francophone…
"3432. Décorateurs et designers d’intérieurs"
"3432 Interior designers and decorators"

Codeurs = concepteurs de multimédia non classéss ailleurs ???
"4413. Codeurs, correcteurs d’épreuves et assimilés"
"4413 Coding, proof-reading and related clerks"

Le terme "concepteur" ne correspond pas à l'anglais. Ce devrait être "développeur" ou "programmeur" ou encore "codeur", qui ont eux aussi une hiérarchie dans la degré d'intervention dans les métiers du numérique.

Par exemple : "développeur" peut avoir un sens pour une personne ou pour une société, ce que n'ont pas les autres termes.

[INFORMATIQUE] Personne qui conçoit des logiciels.
Développeur : société qui conçoit des logiciels.

2513 Web and multimedia developers
2513. Concepteurs de sites internet et de multimédia

216 Architects, planners, surveyors and designers
216. Architectes, urbanistes, géomètres et concepteurs

Pourquoi alors ici si le concepteur remplace designer, il est utilisé spécialiste ???
Un autre problème intervient dans l'utilisation du mot concepteur est-ce uniquement un spécialiste ?
2521 Database designers and administrators
2521. Spécialistes des bases de données

À l'inverse spécialiste et traduit par professionals
2523. Spécialistes des réseaux d’ordinateurs
2523 Computer network professionals

3. Par Micrav, le 09 nov 2010 à 16h09
Micrav

Le mot design venant du latin "designare" et de l'italien "disegno", il est logique et légitime d'utiliser le mot "design" en français. Le Design n'est pas un mot d'origine anglaise, il a été adapté par l'anglais! Qu'on se le dise une bonne fois pour toutes et qu'on adopte le mot design dans la langue française et dans nos lois!

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font cinq moins un ? (chiffres)